''r;i^;Sffi?ip'S!;fii!liiiiil!^li|p^

I t

'V

A N A L E S

HI ST OR I A NATURAL

BRA,, . , _. .

,i-u(LI BR A R Yl^^'

■/

AN ALES ^^' "^^

DE LA SOCIEDAD ESPANOLA

DE HISTORIA NATURAL

T O M O U N D E G I M O

MADRID

DON S. DE UHAGON, TESORERO

CALLE DE JOVELLANOS, 7, TERCERO

188 2

Articulo 27 del Reglamento, Lai^ opiniones omiliilas en las ^lemorias publica- ilas en los Axales son de la exclusiva res]K)nsaljill(lacl de sus autores.

IMP. DE FORTANET . LIBERTAD , 29.

r

.,**^

M E IVI 0 R I AS

DE

HISTORIA NATURAL.

ODONATES DES PHILIPPINES,

M. EDM. DE SELYS-LONG Gil AMPS

( Sesion del 5 de Abril de 1882.)

II y a ving't ans, les n^uropteres odonates des lies Phi- lippines 6taient presqiie totalement inconnus. Cost a peine si line seule espece est citee comme s'y trouvant dans les ouvrag*es classiques de Burmeistei* en 1839, et de Rambur en 1842.

Ce que nous en savons maintenant, nous le devons princi- palement aux collections recueillies par M. le Docteiir Carl Semper (aujourd'hiii professeur a Wurtzbourg) pendant son voyag-e de 1859 a 1861, et a Fexamen de ces recoltes par M. le Docteur Fried, Brauer (du Museum de Vienne) qui a public la description des g-enres et des especes nouvelles dans le recueil de la Soci6t6 zoolog-ique-botanique de Vienne en 1868.

Prec^demment, le Docteur Hag-en, de Kcenig-sberg-, mainte- nant professeur a FUniversite de Cambridg-e (Massatcliussets), et moi-meme, nous avions fait connaitre plusieurs especes dans les MonogTaphies des Calopterygnnes et des Gomphines. Plustard, j'ai public ce que je connaissais encore dans les Additions aux Synopsis des memes sous-families, ainsi que dans celui des Cordulines et des Agrionines.

6 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (2)

Enfin, il y a quelques amines j'ai recu par rintermediaire de M. Depuiset un envoi de Mindanao, dans lequel se trou- vaient plusieurs especes que M. Semper n'avait pas rencon- tr6es.

Tout cela forme un ensemble de pres de quatre-ving-t espe- ces, mais je suis persuade que de nouvelles recherches en feront decouvrir un nombre bien plus considerable.

C'est pour eng-ag-er les entomolog-istes espag-nols a s'occu- per de ce groupe d'insectes, oii il y a encore taut a 6tudier et a decouvrir, que je fais la presente publication , dont la i)lace ne pouvait etre mieux clioisie que dans les excellentes Anna- LES DE LA SociETE ESPAGNOLE d'Histoire Naturelle, de Ma- drid, qui veut bien donner rhospitalite amon travail. II s'ag-it en effet de la faune pen connue jusqulci des mag-nifiques possessions de TEspag-ne dans Textreme Orient, qui sont appe- lees a un g-rand developpement et a une g-rande prosperit(^,.

Un autre motif de ce resume, c'est le desir exprim6 par M. vSemper lorsqu'il a bien voulu me ceder la collection re- cueillie pendant son voj^ag-e, et dont le Docteur Brauer avait public la plupart des especes nouvelles, mais sans y com- prendre celles qui etaient deja connues par des exemplaires provenant d'autres contrees (1).

L'arcliipel des Philippines est compris entre le et le 20'' degT^ de latitude septentrionale, et entre les 114" et 124' de- g-res de long-itude orientale de Paris , ce qui equivaut quant a reioig-nement de TEquateur, a la position de la Cocliinchine et du Royaume de Siam. L'archipel se compose d'un bon nombre d'iles, dont les plus grandes sont Lucon an Nord et Mindanao au Sud; Mindoro, Z6bu, Leyte, Bohol sont au Centre. Pa- lawan, a rOccident, forme une bande allong-6e se rapprochant de Borneo, tandis qu'au Sud les petites iles de Basilan et de Sulu se dirig-ent eg-alement vers le Nord-Est de Borneo.

La position tropicale des Philippines, la combinaison d'un climat maritime sur les cotes, avec la g-rande diversity d'alti- tudes de la contree, qui possede des montag-nes elev^es, la luxur6ante v^g-^tation qui s'^tend partout, rendent parfaite-

(1) En enumcrant les 77 especes que je cite, j'ai cru inutile de mentioner celles qui font partie de ma collection, parceque je les possede presque toutes. U ne me manque que VOrogomphvs splendidus, la Rhinocypha unicolor et la Lestes concinna.

(3) Selys-Longchamps.— ODO^•ATES des Philippines. i

ment compte de la richesse et de la vari^te de la faune ento- molog'ique du pays, qui fait partie de la g-raiule Reg-ion Indo- malaise asiatique, dont Java est Textremite m^ridionale.

Cependant, comme on devait d'aillenrs s y attendre, on ren- contre aux Philippines bon nombre de formes qui existent aussi a Celebes et aux Moluques, qui font parties de la Reg-ion de la Nouvelle Guinea.

II est necessaire d'analyser la serie des Odonates des Phi- lippines pour se rendre compte du caractere de la faune, compar^e a celle des deux reg-ions dont je viens de parlor.

Prenons d'abord les g-enres ou sous-genres:

Sur 43 que j'enumere je n'en trouve qu'un seul qui soit special, c'est celui des Hy^ocneynis, compose de huit especes et appartenant aux agrionines.

Parmi les calopl^rygines il faut citer une Lidellago, dont toutes les autres especes sont africaines.

Les 41 genres restants ont ses repr^sentants dans Tune ou Tautre des regions orientales; ils se repartissent ainsi qu'il suit: 30 se trouvent a la fois dans la Malaisie asiatique et la Papuasie; 8 dans la Malaisie seule, et 3 dans la Papuasie (Moluques, Celebes) seule. Le caractere de la Malaisie asiati- que est bien marqu^, aux Philippines par la presence des Onychothemis, Vestal is, Euphaa , Tetraneura et AmpMlestes, qui n'existent ni a Celebes ni aux Moluques.

En consid^rant de la meme facon les formes sp^cifiques, nous trouvons que sur leur total (77 especes) il y en a 41 qui sont propres aux Philippines, et 36 qui se rencontrent aussi identiquement les memes dans Tune ou Fautre de deux rt^gions comparees, savoir: 13 communes a ces deux regions ; 14 dans rindo-Malaisie seule, et 9 a Celebes ou aux Moluques seules.

Je ne decrirai que les especes nouvelles ou mal connues. Pour les autres, qui 6taient d6ja connues comme habitant ailleurs, je me bornerai a citer des ouvrages ou Ton en trouve des des- criptions suffisantes, en ajoutant quelques considerations sur leur extension geographique, leur 6poque d'apparition d'apres Semper, et leur synonymie (1).

(1) Les auteurs a consulter pour trouver la description de ces especes sont: 1" Rambur. Histoire naturelle des Insectes neuropUres. Paris, 1812; un volume in 8" dans les Suites a Buffon (Roret).

8 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (4)

ODONATES DES PHILIPPINES. Famille I. Libellulidees.

ire sous-FAMiLLE. Libelluliiies.

1. Tolymis tillarga (Fab.).

Lihellula tillarga Fab. Rambur n" 2. Liicon, Manille; en mai (Semper).

Espece repandue dans TAfrique et FAsie tropicales, la Ma- laisie et le Nord de FAustralie. La T. citrinaiiagen, de TAme- rique tropicale, en est a peine distincte.

2. Pantala flavescens (Fab.).

fJbellula viridnla Beaavois.— Ramb. n" 10.

Lncon, Manille, Z6bu. Boliol; en octobre (Semper).

Lajlavescens fait le tour tropical des deuxmondes, et s'etend meme dans leur zone temperee septentrionale jusqu'en Asie mineure, Japon et Californie.

2" P'kiedr. Braueu. Dans les Vci'h(nirlhiitiji'a der K. K. zoolnyisclirn hnlnnisrlm. Gesellschaft in Wien (1867-1868}.— In Vienne. 3" De Selys Longchamps. Synopsis des Calopte'rygincs avec 1 additions, 18.j:i-1879.

- des Gomphiiies avec 4 aditions, 18.54-1878.

- des Cordulines avec 2 additions, 1871-1878.

- des Agrionines (huit parties) 1860-1877.

(Ces Synopsis, in 8**, sont publies dans les Bulletins de I'Acad^mie royale de Belgique.)

MonngrapJtie des Valopt^rygincs, 1853.

- des Goniphines, 18.59.

( Ces deux monographies sont publiees avec la collabo- ration du Docteur Hagen dans les Memoires de la So- ciete royale des Sciences de Liege, in 8°.)

Odonates de la region, de la Nouvelle Quince dans les Mit- theilungen des Kgl. Museums Dresden, 1878, in 1".

Xouvelles observations sicr les Odonates de la re'gion de la

Nouvelle Guine'e (dans le volume xiv des Annali del Museo Civico di St. Nat. di Geneva, in 8°, 1879.)

(5) Selys-Longchamps. ODONATES des Philippines. o

3. Tramea crocea Brauer, 1867, p. 813. Tramea extranea Hag-en.

Lucon; sur le monte Troyat, a 1,000 metres d'altitude. En avril (Semper).

Elle se trouve ^g-alement a Celebes.

4. Rhyothemis phyllis (Sulzer). LidelluJa pJnjIlis Sulz. Ramb., n" 16. Palan (Semper), Race: Rhyothemis suhphyllis Selys. Lucon, Z6bu, Boliol, en avril, mai et octobre (Semper).

Les quatre femelles, que j'ai sous les yeux different un pen de \2t, phyllis typique par les taclies basales noiratres des ailes inferieures plus petites. L'interm6diaire, qui est adossee a la membranule atteint a peine le c6t6 interne du triang-le dis- coidal; et Tanale, isol6e, est presque r^duite a un g-ros point. La nervule brune du nodus est a peine epaissie, et le bout extreme des ailes presque pas enfunie.

Dans mon travail sur les Odonates de la region de la Nou- velle Guinee, j'ai decrit sous les noms de Rh. Snelleni et de Rh. amarylUs deux autres formes, qui habitent Celebes. II faut encore rapproclier de la phyllis la Rli. ol)scura Brauer d'Am- boine, de Queensland et de la Nouvelle Caledonie, a taclies noires des ailes tres-larges; la Rh. vitellina Brauer, des lies Pellew, enfin, la Rh. dispar Brauer, des lies Viti, Toutes ces Rhyothemis me paraissent des races locales de X-a phyllis, dont le type est de Flnde et de la Malaisie asiatique.

5. Neurothemis fluctuans (Fab.).

J'ai publie dans les Annali del Mnseo Cirico di Genova (vol. XIV, 1879) une note sur les especes de ce g-enre. h-A fluc- tuans se subdivise en un certain nombre de races locales dans la Malaisie et FOceanie. Aux Philippines on n'a pas observ6 la petite race conforme au ir^^Q Jluctiians de Fabricius, qui liabite principalement Malacca et Sumatra, et qui a ete nom- inee N. nicoharica par Brauer. Mais les deux formes suivantes existent:

A. race: Neurothemis palllatd (Ramb.).

10 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (6)

Pohjneura ])allmt(i Ramb., 11° 6.

Liu-on, Boliol, Mindanao; de fevrier a juin. Observee jus- qu'a 1.600 metres d'altitude (Semper). B. race: NcurotJiemis apicalis (Ramb.). Polyneura apictUs Ramb., n" 1. Neurothemis flnctuans Brauer. Lucon, Z6bu, Mindanao; de fevrier a juin et en octobre.

Cette forme est excessivement commune a Java.

6. Diplax trivialis (Ramb.). LiheUuId trivialis Ramb., n" 117.

—Lucon, Boliol, Palan, SO. de Mindanao; en Janvier, juillct, octobre, decembre. Observee jusqu'a 1.600 metres d'altitude (Semper).

Elle liabite presque toute la Malaisie, la Papuasie et la QueensXand.

7. Lepthemis sabina (Drury). Libellula saMna Dr.— Ramb., n"23.

Lucon, Z6bu, Bohol, Mindanao; d'avril a juin et encore en octobre et d(^cembre. S'eleve jusqu'a 1.500 metres d'alti- tude (Semper).

Tres-commune dans I'lnde tropicale, la Malaisie et le Nord de I'Australie. Je ne vols pas de caracteres tranches pour en s^parer les exemplaires de Madag-ascar.

8. Acisoma panorpoides (Ramb.), n" 1. Lucon (Semper).

Habite Flnde tropicale, la Malaisie et Celebes.

J'ai separe sous le nom l\i. inflata la forme alg-^rienne.

11 y en a d'autres en Malaisie, qui ont besoin d'etre etudiees.

9. Microthemis Duyvenbodei (Brauer). Pcrithemis DmjtciiboiUi Brauer, 1866, p. 569. Boliol, le 17 octobre (Semper).

(7) Selys-Longchamps.- ODONATES des PHiLirpiNES. , ii

Cet exemplaire des Philippines a I'abdomen moins 61arg-i que les types de la Nouvelle Giiin^e d^crits par le Docteur Braiier, Si c'est une race, je propose de la nommer M.phi- Upjiensis.

10. Brachydiplax chalybaea Brauer, 1868, p. 173. Bohol dii 10 mai au 10 jiiin (Semper).

Le sous-g-enre, BrachydijiJax, tel qu'il est compost dans la liste du Docteur Braner, me semble renfermer des elements lieterogenes, et devra probablement etre divise. Le nom de BracJnjdijjJax doit etre conserve a la dialylaa qui en est le type, et dont la B. maria Selys, de Borneo et de Celebes, n'est peut-etre qu'une race.

11. Tetrathemis irregularis Brauer, 1868, p. 183.

Orient de Mindanao, du 6 au 8 septembre (Semper).

Cette espece est tres-voisine de la UiHoiHera de Celebes, que j'ai d6crite dans le Voyag-e de Pollen a Madagascar, en la rapportant alors au g-enre Neoj^hlebia Selys.

On pent consulter sur ce g-roupe Tarticle que j'ai donne dans mon travail sur les Odonates de la Nouvelle Guinee (Ann. Dresden, 1878, p. 315). A cette ocasion , je rectifie une faute typog-rapliique g-rave: a la page 316, lig-ne 18, il est dit: le male de la Tetrathemis Lorqmni. II faut lire: le male de la Te tra tJiemis Up top tera .

12. Lyriothemis cleis Brauer, 1868, p. 181. Mindanao occidental (Semper).

Cette espece est tres-voisine des Calotkemis priapea, Selys, et magnificata, Selys, toutes deux de Malacca, qui doivent prendre place dans le genre Lyriotkeinis. Les autres CalotJie- mis ont les ailes en general plus retr^cies a la base , et les secteurs moins courbes vers le bord posterieur des ailes.

C'est Tune d'elles C. exsudans Selys, que le Docteur Brauer a d6crite comme type d'un nouveau genre OrcMtliemis , en f6vrier 1878, dans les proces-verbaux de TAcademie des Scien- ces de Vienne, la nommant 0. 2^ulc/ierri7na , par consequent

12 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (8)

plusieurs mois avant moi. La nomenclature de Brauer doit done prevaloir. Mais il me semble cependant difficile d'eta- blir une separation g-enerique entre les Lyriothemis et les Or- cMthemis.

13. Agrionoptera lineata Brauer. Selys, Ann. Genova, t. xiv, p. 302.

Liang-a (Semper), une femelle unique.

II est possible que les exemplaires q^ et 9 de Sing-apoore que j\y ai rapport6s constituent une race distincte, cliez laquelle le triang'le discoidal des ailes inf^rieures est libre (il est traverse par une nervule chez le type de Liang-a).

14. Agrionoptera insignis (Ramb.). Libelliila insignis Ramb., n" 131. Agrionoptera quatiiornotata Brauer. 1876, p. 298.

Nord de Lucon. Palan, du 22 au 30 juin (Semper).

Se trouve aussi a Borneo. Java, Celebes, etc.

15. Agrionoptera pectoralis (Kaup). Selys, Ann. Genova, t. xiv.

Lihellula pectoralis Kaup. Brauer. 1867, p. 19. Lucon , Mindanao , Liang-a , en septembre et octobre (Semper).

Se trouve aussi a Celebes et aux Moluques.

Le Docteur Brauer place cette espece parmi les Ortliemls, tout en convenant qu'elle a la facies et la coloration des Agrionoptera. La verite, c'est qu'il existe des especes qui eta- blissent un passag-e presque insensible entre la pectoralis et les Agrionoptera typiques. YUA. festa Selys (loco citato) de la Nouvelle (iuinee, est tres-voisine de In, pectoralis.

16. Orthemis congener (Ramb.). Libelliila congener Rami)., n" 53. L. obscura Ramb., n" 43.

Lucon, Zebu; en mai, juin et octobre iSemper).

EUe est commune a Java.

(9) Selys-Longchamps. odonates des Philippines. ir

17. Orthemis lineata Erauer. 1878. Mindanao.

Je Tai recue eg-alement de Java. Elle se trouve aussi a Ma- lacca et a Sumatra, si c'est bien la meme espece que celle de- crite par le Docteur Brauer. Elle parait voisine de la coiu/ener. Le c/ s'en disting-ue principalement:

1" Par les nervules antecubitales des ailes superieures tou- tes completes (traversant Fespace costal et I'espace sous- costal).

2" Les ailes elarg-ies au milieu, arrondies an bout, leur extr6mite non limbee d'obscur.

3" La presence d'une petite lig-ne jaune anteliumerale in- ferieure au thorax, qui est noiratre metallique' en avaut.

4" L'abdomen un pen retr^ci au segment.

5" Les tibias lig-nes de jaune ew dehors.

La 9 est inconnue.

Chez la congener, male, il y a line nervule costale antecubi- tale (la derniere avant le nodus) non prolong'ee dans I'espace sous-costal, les ailes soint pointues, limbecs d'obscur a I'ex- tr6mit6, Tabdomen n'est nuUement etrangde au seg-ment et les tibias sont noiratres.

18. Libella Luzonica Brauer, 1808, p. 169.

Nord de Lucon, de 1.000 a 1.500 metres d'altitude, au com- mencement de juin (Semper).

J'ai recu des exemplaires de Java.

19. Libella clelia Selys, Mitth. Kon. Mus. Dresden, 1878.

Lucon, Z6bu, SO. de Mindanao; en fevrier, avril, mai, octobre et novembre (Semper).

Se troiive aussi a Celebes.

Le Docteur Brauer en F^tiquettant Fa rapport^e a la prni- nosa de Burmeister, dont elle n'est probablement qu'une race locale, caract^risee par le tache basale brune arrondie des ailes inferieures du male beaucoup plus larg-e. La j^t^uinosa typique habite Java.

14 ANALRS DE HlSTOBlA NATURAL. (10)

20. Libella testacea (Burmeister). Libellula testacea Burm., n" 64,

Liicon, Z(^bii, Boliol; en mai, jiiin et octobre (Semper).

Les exemplaires sont plus grands que la pliipart de ceux de Malacca, Borneo et Sumatra.

21. Onychotemis abnormis Brauer, 1868, p. 170. Lucon. Bohol; eu avril et juillet (Semper).

Je possede des especes voisines. recues du Malacca,

22. Diplacina Bolivarii Selys, n. sp.

"b abdomen SS"", aile inf6rieure 35""" (large de 11'""'). Pt^ros- tigma 3™'".

Ailes assez larges, un pen pointues, 16gerement salies; r(^- ticulation noire; pterostigma allong6 brun noiratre. Aux ailes sup6rieures il y a 16-17 antecubitales, toutes completes; 12-13 postcubitales, 1 hypertrigonale; le triangle discoidal aigu, traversed par une nervule suivi de 3 cellules, puis de 2 rangs; le triangle interne de 3 cellules.

Aux ailes inferieures le triangle discoidal est traverse, pr6- c6de d'une nervule dans Tespace median formant ainsi un triangle interne, II n'y a pas d'hypertrigonale. La base extre- me de ces ailes nuanc6e d^ochrace est marquee de deuxpeti- tes taches brun noiratres dans Tespace sous-costal et dans le median, allant de la base jusqu'a la premiere nervule ant6- cubitale, Membranule noiratre assez longue, les cellules qui la bordent teintes de brun.

Corps noir, m61ang6 de jaunatre et de rougeatre clair. Lfevre inferieure noire, jaune sur ses c6t6s; la sup^rieure et le rhinarium jaunatres; le nasus et le front olivatres, mais la base de ce dernier et le vertex noiratre metallique, ainsi que Tocciput et le derriere des yeux, oii Ton voit au bord quelques marques jaunes,

Protliorax noir; le feston post6rieur median avanc6", arron- di, jaune au centre.

Thorax noir, ayant en avant une tache aux sinus ant6alai- res, une bande ant^rieure antelium^rale, une tache h la base des seconds pieds; et sur les c6t6s trois larges bandes jaunes, rintermediaire plus 6troite, maculaire.

(11) Selys-Longchamps. ODonatks t)ES Philippines. i5

Abdomen g-rele, cylindrique, uii peu epaissi a la base; les trois premiers seg-ments roug-eatre clair, leur extr6mit6 noira- tre; les autres segments noirs, avec une tache basale-laterale allong'^e jaune roug-eatre aux .S-S""; les 9 et 10" sans taclies. Hamecons g-enitaux du 2' seg-ment assez proeminents.

Appendices anals noirs, ayant le double du 10" seg-ment.

Pieds noirs, a epines mediocres.

Q (Inconnue).

Lueon: un male unique.

Se disting-ue facilement de la D. Braueri par sa g-rande taille, I'existence aux ailes superieurcs de trois cellules pos- trig'onales, et aux inferieures d'une nervule m^diane formant un triang-le interne, enfin les deux taches basilaires obscures.

Je d^die cette espece au savant entomologiste de TUniver- site de Madrid, et je fais des voeux pour que bientot il soit a meme, avec le concours de ses colleg-ues, de nous donner une Faune Entomolog-ique des lies Philippines.

23. Diplacina Braueri Selys.

Diplacina concinna Brauer, Liste. (nee Ramb.).

Lucon, Z^bu, Mindanao oriental en juin, juillet. octobre (Semper).

Cette espece est d'un autre sous-g-enre que la LiheUula con- cinna de Rambur, a laquelle le Docteur Brauer avait crupoii- voir la rapporter. Cette derniere se rapproche des Lib. jlaxi- styla et tetra Ramb., dont la place est encore dout«use.

Du reste le groupe BipJacina qu'il a fond6 comprend des especes assez disparates. Pour le moment je crois qu'il faut consid^rer comme type la D. nana, d^crite par Brauer, et qui possede (comme la BoUvarii et la Braueri) une nervule liypertrig-onale aux ailes superieures et des nervules ant(^cu- bitales nombreuses (12 au moins).

L'espece de la Nouvelle Guinee que j'ai decrite sous le nom de D. smaragdina (Ann. di Genova, t. xiv, p. 306) et quel- ques autres de la meme reg'ion, s'en disting-uentpar Pabsence de nervules hypertrig-onales.

Enfin il y a dans la liste du Docteur Brauer des esp6ces africaines (L. concinna. tetra et flamstyta de Rambur) qui

IC ANALES DE HISTORIA NATIiRAL. (12)

n'ont qu'iin petit nombre de nervules antecul)italo=; ot me semhlent se rapproclier des Diplax.

Un nom noiiveau etant n6cessaire pour desig'iier la con- cinna du Docteur Brauer, je Ta d6di6 a cet entomolog-iste qui, le premier, en etudiant les r^coltes du Docteur Semper, a fait coniiaitre une partie des odonates des Philippines.

24. Diplacina nana Brauer. LSCxS, p. 174.

Lucon, Z^bu, Bohol; en juin et octobre (Semper).

Se disting-ue des deux precedentes par sa petite taille et les triangdes diseoidaux des quatre ailes own traverses par une nervule.

25. Crocothemis servilia ^Jjrury). LihcUvla servilia Drury, Ramb., n'' (37.

Lueon. Bohol: en avril et oetobre (Sempen.

Habite aussi Tlnde, la Chine, la Malaisie.

La L. erythraa BruUe (ferruginea F., Ramb., n" 66. Van- der Lindeni , est difficile a separer de la sermlia. Je trouve m&me que les exemplaires des Philippines et de la Malaisie appartiennent plutot a Veryilir(Pa qu'a la sermlia, dont les types les plus caracterises viennent du Nord de la Chine et du Japon. Ces derniers sont tres-g'rands et ont la tache basale safran6e des ailes inftrieures tres-etendue.

26. Trithemis aurora (Burm.)— Brauer, 1868, p. 187. Lilellnla aurora Burmeister, n" 65.

Lucon, Z6bu, Mindoro en avril, mai, juin, octobre, de- cembre (Semper).

Habite 6g"alement le Beng-ale, la Malaisie et Ceylan.

27. Trithemis adelpha Selys, Mitth. Kon. Mus. Dresden, 1878,

pag-e 316. Trithemis soror Brauer, 1868, p. 179 (nee Rambur).

Z6bu, Bohol, Mindoro (Semper): Mindanao.

La soror de Rambur etant une Crocothemis voisine de

(13) Selys-Longchamps. odonates des PHiLippiNES. n

Yerythfcea, j'ai dii proposer iin nom nouveau pour d^sigrier celle que le Docteur Brauer avait cru etre I'espece de Rambur. Vadelpha ressemble h la i^roserimid Selys , des Moluques (de- crite 1. c. Dresden), mais elle s'en distingue par la face, le front et presque tout I'abdomen roug-es et les c0t6s du thorax portant un dessin anastomose de noir et de jaune comme Xarteriosa'^'axm.. ff/«>^/«c«^(^ Ramb.), de I'Afrique. Le triang-le discoidal des ailes inferieures de la Tr. acU^^hd est irreg'u- lierement traverse d'une ou de deux nervules, ou bien tout a fait libre, souvent different a Tune des ailes du mSme exem- plaire.

28. Trithemisf estiva (Ramb. I.

LibeUiiIa f estiva, Ramb., 87 (jeune ag-e).

Dythemis inf emails Brauer, Reise Freg-at Novara, Neur., pag-e 98.

Nord de Lueon, a 1.300 metres d'altitude, au commence- ment de juin (Semper).

Se trouve aussi au Beng-al, a Bombay et aux Moluques.

29. Brachythemis contaminata (Fab.). Lihellula contaminata Fab. Ramb., 97.

Nord de Lucon, k 1.300 metres d'altitude, au commence- ment de juin (Semper).

Habite (^g*alement I'lnde, le Beng-al et la Chine.

30. Macrodiplax cora (Brauer).

Biplax cora Kaup, mss. Brauer, 1867, p. 18. Manille (Semper).

Indiquee a Ceram par Kaup. On ne connait pas le male de cette espece , dont la reticulation ressemble a celles des Uro- themis.

31. Urothemis bisignata Brauer, 1868, p. 175. Lucon (Semper), une femelle unique.

Je crois pouvoir rapporter a cette espece une femelle de

ANALKS DB HIST. NAT.— XI. 2

IS ANALES HE HISTOUIA NAITRAL. (14)

Javti qui montre trois on quatre cellules obscures pres de la membranule ties ailes inferieures. et un male , sans localite designee. Chez ce male, 11 y aaux ailes inferieures une cellule basale costale etune sous-costale obscures et une taclie basale triang-ulaire allant de la nervure sous-mediane jusqua mi- cliemin de Tang-le anal; cette taclie narrive qu'a mi-chemin de la base an triangde.

2™' sous-FAMiLLE. Cordulines.

32. Somatochlora heterodoxa '^elys.

Epllhi'Cd heterodoxa Selys, Syn. Cordul.. 2'"" additions, n" 28 bis.

Lueon (Semper). La femelle est inconnue.

Famille II. ^schnidees.

T' soi's-FAMiLLE. Gomphiiies.

33. Leptogomphus Semperi Selys, Syn. Gonipb., 4" additions,

n" 27 ter. Mindanao (Semper). Un male unique.

34. GomphidiaKirschii Selys, Syn. Gompli..4" add it.. n°87 ter. Lucon (Semper). Mindanao. Deux femelles.

J'ai decrit le male d'apres un exemi)laire du Museum de Paris.

35. Ictinus tenax Hag'en. Selys, Syn. Gomph., n" 88. Idem,

4" additions. Manille (Museum de Berlin, c/') 9 dans ma collection.

36. Orogomphus splendidus Selys, Syn. Gomph., 4'"" additions,

n" 101 bis. —Lucon. une femelle unique (Museum de Paris).

S""" sous-FAMiLLE. j5]schnines.

37. Anax paniboeus Hag-en. Verb. K. zool. l)otan. Gesellsch.

Vienne, 18G7, p. 42.

(15) Selys-Longchamps.— ODONATES des Philippines. m

Je ivai pas vu les exemplaires. Cette espece incliquee dans la liste que m'a remise le professeiir Semper, est peiit-etre identique avec It gihhosulns de Rambur, 11° 5.

38. Gynacantha hyalina S61ys, n. sp.

Abdomen ^ 52"'; Q 56""". Aile inferieure of 42"" ; 9 51""°.

(/ Ailes h^-alines, tres-legerement sali^s, un pen teintees de brun a Textr^me base. Reticulation dim ferrugineux obs- cur. la nervure costale brun jaunatre. Pt6rostig"ma jaunatre, mediocre, long- de 3"""; surmontant 4 cellules. Ailes inft^rieu- res tres-larg*es, merabranule rudimentaire, g-ris pale; 24ant<^- cubitales, 18 postcubitales aux ailes sup6rieures.

Tete olivatre, un pen jaunatre en avaiit. Un T noir epais au dessus du front.

Thorax brun olivatre en avant, olivatre sur les cotes, pas- sant au jaunatre en dessous.

Abdomen brun noiratre en dessus. roussatre en dessous; la carene dorsale etles articulations noires. Oreillettes du 2' seg- ment grandes, arrondies, avec 5 petites dents. Le segment tres-6trangle au milieu.

Appendices anals superieurs noira,tres, longuement cili^s en dedans avant le bout, longs de 5""" (plus longs que les et 10'' segments reunis) droits, tres-greles. presque cylindriques, k peine epaissis avant rextremite, qui est efl'ilee en pointe aigue, tr^s-16gerement inclint^e en dehors. Appendice inf6- rieur sub-triangulaire. mousse, avant un pen plus du tiers des superieurs.

Pieds greles, brun roussatre, un pen plus obscurs au bout des femurs en dedans,

9 Coloration du corps et des pieds un pen plus claire; ab- domen non etrangl6; oreillettes presque nulles. Appendices anals (brises). Pt6rostigma long- de 4""".

Lucon (Semper).

Je crois pouvoir rapporter a cette espece des males du Sylhet et de la Chine, dont Tun est plus grand, et qui out quelques traits transversaux clairs aux 3-8'' segments comme chez la suhmterrupM de Java, decrite par Rambur, dont la hyaJ'lna se rapproche par la tache en T du front et par les fortes oreillettes du male. Mais Tespece nouvelle s'en distin-

20 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (16)

g-ue par les ailes inferieures sans marque basale noiratre.et par Fappendice iuferieur plus long*.

Chez une autre espece voisine, la Q. Rosenbergi de Brauer (de Celebes) les appendices anals sup^rieurs du c/ sont 61ar- g"is au bout et l^g-erement inclines en dedans.

39. Gynacantha basiguttata S61ys, n. sp.

Abdomen o"' 54"""; 9 57""". Aile inferieure ^f 45"'"; 9 52'""'.

(f Ailes fortement lavees de brun clair, la base marquee d'une epaisse virgnile brun fonce. allant jusqu'a la premiere nervule ant^cubitale: cette virg'ule ayant pour centre Tespace sous-costal. Pterostig-ma long- de 3'""', brun jaunatre surmon- tant 4 cellules; ailes inferieures mod6rement 61arg-ies, 26 ant6- cubitales et 22 postcubitales aux sup6rieures.

Tete verdatre en avant. Dessus du front avec un T noir epais.

Thorax verdatre en avant, la suture dorsale obscure.

Abdomen noir, les 3-8'' seg-ments avec un trait median trans- versal, fin a la premiere suture. Les 3-5" seg"ments ayant en outre une petite virg'ul(> terminale de chaque cf)tt^ de Tarete dorsale. Oreillettes du 2' seg-ment, g-randes , arrondies, avec 5-6 petites dents. Le 3" seg-ment tres-6trang'le au milieu.

Appendices anals sup^rieurs plus long-s que les 9 et 10'" seg-- ments r6unis, noirs, long-uement cilies en dedans avant le bout (long-s de 6"" ") g-reles d'abord , puis notablement epaissis et aplatis au bout qui est arrondi et un pen courbe en de- dans. (Appendice inferieur en mauvais etat). Pieds (manquent).

Q Ailes colorees comme le male, mais plus larg-es, un plus g-rand nombre de nervules costales (30 antecubitales et 22 postcubitales aux ailes superieures). Face d'un jaune rou- g-eatre. Oreillettes tres-rudimentaires. Pieds d'un ferrug-ineux jaunatre. Appendices (brisks).

Lucon (Semper). Une femelle qui differe de celle de la hyalina par la g-outtelette noiratre de la base des ailes et par le g-rand nombre de nervules costales. Elle se s6pare de celle de la Rosenbergi par la g*outtelette basale et par les pieds roux (en partie noiratres chez cette derniere).

Le male, probablement de Borneo, est bien distinct de toutes les esp^ces voisines par la forme des appendices anals supe- rieurs.

(17) Selys-Longchamps.— oDONATEs des Philippines. 21

Famille 111. Agrionidees.

1" sous-FAMiLLE. Calopterygincs.

40. Neurobasis Kaupi Braiier, 1867, p. 293.

Neurobasis Kaupi , race luzonensis , Selys , Syn. Calopt. 4* addit... n" 17.

Lucon (Semper).

Ces exemplaires forment line race leg-erement distincte dii type de Celebes et des Moluques par leurs ailes infericures moins 61argies, semblables de forme a celle de la cMnensis.

41. Vestalis raelania Selys, Syn. Cal., 3' add., 11° 26 bis. Idem

addition.

Lucon, Mindanao. Observee en mai, juin, aoiit, septem- bre. octobre, decembre et Janvier (Semper).

La V. Ivgens, Albarda, de Si^matra, est une forme interme- diaire entre la melania des Philippines et la luctiiosa de Java.

42. Euphaea refulgens Hag-en. Selys, Syn. Cal., n''67et 4°' ad-

ditions. Lucon jiisqu'a 1.300 metres d'altitude, en avril etjuillet (Semper).

43. Euphaea Semperi Selys, Syn. Cal.. 4' add., n" 67 bis. Manille (Semper). Un male unique.

Ce n"est peut-etre qu'une race de la refulgens, sc rappro- chant de la Guerini Ramb., de Cochinchine.

44. Rhinocypha colorata S^Iys, Syn. Cal., 2' add., n" 89 bis.—

Id. 3' et 4-' additions.

Lucon, Z6bu, Bohol, Mindanao oriental jusqu'a 1.300 metres d'altitude, en f^vrier, avril, mai, juin, juillet (Semper).

•22

AMALES DE HISTORIA NATURAL. (IS)

45. Rhinocypha semitincta St^lys, 8vn. Cal..2' add.,, irsoter.,

et S""" addit. Rh'mocyi^M alUstignm Selys, 8yn. Cal., 4'" add. . n" 89"^'" Mindanao.

8e trouve aussi a Clilolo aux Moluques. VaWistigma est probablement fond6e sur des exemplaires adultes qui ont conserve le pterostig-ma blanc du jeune ag-e. Je I'ai re(jue de Lucon.

46. Rhinocypha unicolor Hag-en.— Selys, Syn. CaL, 2" addit.,

n" 89"""" Manille.

Je n'ai pas vu cette espece , de g-rande taille , dont le Doc- teur Hag-en ne connait que la femelle.

47. Libellago asiatica Brauer, mss. S61ys, Syn. Cal., 4" add.

n" 76 ter. Lucon, Mindanao (Semper).

C'est le seul representant dans I'extreme Orient, d'un sous- genre dont les autres especes connues sont africaines.

48. Tetraneura argioides Selys, Syn. CaL, l''' add., n" 92 ter. Sud-Ouest de Mindanao, et Basilan, au commencement de

Janvier [Semper).

Le type que j'ai d'abord decrit avait ete pris a Sing-apoore par Mr. "Wallace.

2"' ET DERNIERE SOUS-FAMILLE. AgHoilineS. Lkgion l.-Pscudos(igiua.

(Exclusivement am^ricaines.)

Legion 2,— Lestcs.

49. Lestes praemorsa Hag-en.— S6Iys, Syn., Lestes n" 31 .—Idem Mittheil, Dresden, 1878, p. 317.

(19) Selys-Longchamps odonates des Philippines. 23

Manille (Mus. de Berlin).

lies Sulii (^Yallace). Menado de Celebe.«.

50. Lestes concinna Hag-en. Selys, Syn.. Lestes 11" 32. Manille.

.? ►^e trouve aussi en Chine. ,

Legion 3. Podagrion.

51. Amphilestes philippina Selys, n. sp.

of abdomen 44""", aile inferienre 26"".

Ailes ^troites, liyaline.s. Ptercstig-ma brun noiratre, obli- que aux deux bouts, non dilate, surraontant 2 cellules X (long- de l"'" X), 14 postcubitales aux ailes sup^rieures.

Corps roux olivatre, varie de jaunatre.

Tete robuste (largT de 6"") d'un bleuatre pale, marquee de noir ainsi qu'il suit: la levre superieure; Teijistome (excepte une taclie mediane claire); un trait entre les antennes et Tceil; Tespace des ocelles, d'ou le noir atteint Tocciput, et de la occupe lederriere desyeux, excepte une larg-e bande claire qui borde ceux-ci de tons c6tes.

Prothorax jaunatre pale, avec une bande transverse me- diane roussatre.

Thorax d'un roux jaunatre, plus pale sur les cotes et en dessous. On y disting'ue en avant, de chaque cote de Tarete dorsale, Findication d'une tache pfile ovale allant oblique- ment de cette arete au bas de la suture humerale. et deux dessins analog-ues et inclines de meme sur les c6t(^s au pre- mier et au second espace.

Abdomen assez robuste, roux olivatre clair, le bout des 1" et 2^ seg-ments et une tache posterieure ovale pale de chaque cote de Tarete aux 3-6" seg-ments (Textremite de Tabdomen manque).

Pieds jaunatres a cils long-s de meme couleur.

C (inconnue).

lie de Bohol (Semper).

Cette espece est bien dilferente de la macrocephala Selys, de Malacca, que j'ai decrite dans le Synopsis des Podag-rions,,

24 ANALES DE HISTORIA NATURAL. (20)

32. Chez cette dcrniere la tete n'a que 5"" de larg-e, et les autres dimensions presentent un ecart analog-ue.

La coloration g-en^rale de la ]}]iili]j^ina est sans doute plus claire (roussatre ou jaunatre), niais Texemplaire unique et incomplet que je possede 6tant probablement nouvellcment 6clos, on ne peut etablir rien de certain a cet 6g'ard.

Legion 4.— Platycnenils.

Genre Hypocnemis Hag-en.

Ce g-enre remarquable est tout a fait particulier aux Philip- pines. Lorsque le Docteur Hag-en T^tablit et que je le publiai dans le Synopsis des Ag-rionines (Legion Platycn^mis) en aoi\t 1863 [Bulletins de VAcademie royah de Belgiqne) on n'en con- naissait qu'une espece, et par le mjile seulement.

En 1868 le Docteur Brauer en a d^crit cinq nouvelles, de- couvertes par le Docteur Carl Semper pendant son voyag-e.

Aujourd'hui, je puis ajouter encore deux especes nouvelles et completes et rectifier les caracteres du g-enre ainsi qu'il suit, d'apres la connaissance des deux sexes:

«Secteur median naissant du principal un peu plus loin que la veine du nodus; le sous-nodal au tiers de Tespace entre le nodus et le pt6rostig-ma, le nodal a rai-chemin, enfin Tul- tranodal aux deux tiers de cet espace. Pt6rostigma 6pais, en losang-e court, couvrant une cellule. Ailes 6troites, p6tiol(§es un peu plus loin que la premiere nervule postcostale, qui est situ^e a peu pres entre le niveau des deux nervules ant^cu- bitales. Secteur inf^rieur du triang-le abouti^sant au bord pos- terieur plus loin que le niveau d'origine du secteur ultrano- dal. Arculus assez fractur^. Quadrilatere long-, presque r6g-u- lier. Deux cellules entre lui ct la P' veine transversale. Le nodus presque au quart de Paile. Le bord post^rieur des ailes a leur extremity un peu 6vide entre chaque ar6ole, ce qui le fait paraitre denticule.

Levre inferieure triang-ulaire , fendue au bout. 1" article des antennes carre: le 2" plus mince, egal; le S'' g-rele, ^g-al aux deux premiers r^unis.

Stature tres-g-rele; 3* segment de Pabdomen a3^ant plus de trois fois de longueur du segment. Pieds courts, a cils longs. Tibias non dilates.

(21) Selys-Longchamps. odonates des Philippines. 25

c/ Appendices anals sup6rieurs un peu plus long-s que le lO^seg-ment de rabdomen, subconiques, avec une dent ba- sale en dessoiis; les appendices inferieures ordinairement plus courts. Bord posterieur du prothorax entier.

Q Bord posterieur du prothorax profond^ment echancre.»

Les Jl7/2^ocnemis sold uniques, jusqu'ici, parmi les Odona- tes, par Tapparence deuticul6e du bout des ailes, qui r6sulte d'un l^g-er retrait du bord entre cliaque secteur a leur arrivee au bord postt^rieur, depuis la nervure m6diane jusqu'au sec- teur iiK^dian.

Dans la leg-ion des Platycnemis, a laquelle ils appartiennent, les Hy])ocnemis se s^parent des autres g-enres par la levre in- ferieure triang-ulaire , les appendices sup^rieurs des males plus long-s que les inferieurs, et surtout par le point de nais- sance du secteur sousnodal, qui a lieu beaucoup plus loin que le nodus, en un mot comme chezles Heteragrion et les Perilestes, geni-es americains de la l^g-ion des Podag-rions.

L'analyse suivante donne une idee claire des principaux caracteres des especes connues:

I. Coloration noiratre, m^lang-e de bleu. (Lobe posterieur du prothorax de la 9 bleu, avec un prolong-ement avance au centre de r^chancrure).

Abdomen de la Q noir a taches bleues; un tubercule mousse de chaque c6t6 du prothorax H. seekata Hag-en.

Abdomen de la Q brun, bleu a la base; une corne elev^e de chaque cote du prothorax H. cornuta Brauer.

II. Tete, prothorax et dessus de Tabdomen du (f noirs. Coloration de la femelle jauniltre, h lobe posterieur du pro- thorax 6chancr6.

(f Abdomen noir, appendices inferieurs tres-courts, pieds noirs H. atropurpurea Brauer.

cf Abdomen noir, les quatre derniers seg-ments roug-es. appendices inferieurs long-s, pieds noirs. H. erythrura Brauer.

cf Abdomen noir, pieds ^carlates (9 a bord posterieur du

prothorax replie en echancrure quadrang-ulaire)

. = . c H. H-EMATOPUS Selys.

III. Coloration du corps rouge presque en entier.

cf Epistome- roug-e; pterostig-ma couvrant une cellule et

demie. (Q a prothorax echancr6 en arriere a angle aigu)

H. iGNEA Brauer,

26 ANALES DE HI8T0RIA ^^ATrRAL. (22)

cf Epistome avec une marque noire, pterostig-ma couvrant

line cellule, appendices inf^rieurs tr^s-courts

H. FLAMMEA Selys.

(f Epistome roug-e avec une marque noire, pt6rostig"ma

couvrant une cellule, appendices inferieurs tres-long-s

H. APPKKDicuLATA Braucr.

52. Hypocnemis serrata Hag-en, Selys^ Syn. Platycn.., n" 3.

Manille, Luron, au commencement d'avril (Semper). Mindanao.

La femelle qui n'a pas ete decrite, est coloree comme le male; mais le dessin des 8' et 9^ seg-ments de I'abdomen forme en dessus une g-rande tache dorsale lanceol^e, bleue, appuy^e sur le bout des seg-ments, et le prothorax montre au milieu de sa g-rande echancrure posterieure un petit prolongement ^troit.

Cette espece se disting-ue des autres (excepte de la cormita) par les marques bleues de la face, du prothorax, du thorax et de Tabdomen.

53. Hypocnemis cornuta Brauer, 1868, p. 548.

Mindanao, Lucon au commencement de juillet (Semper).

La femelle, seule connue, se disting"ue de la serrata par le prothorax, qui sur chaque c6te du milieu jjorte une forte corne conique, et par Fabdomen brun clair, bleu sur les trois premiers seg-ments. Les exemplaires tres-jeimes sont presque entierement blanchatres et ressemblent sous ce rapport an jeune ag-e de la Platycnemis JaUi^es d'Europe. Une faible nuance azuree pale se voit cependant a la base de Tabdomen.

54. Hypocnemis atropurpurea Brauer. 1868. p. 549.

Manille, Lucon. a la ini-mai etau commencement de juil- let (Semper).

Se disting-ue de toutes les autres especes par la coloration en entier noiratre acier. La femelle est inconnue.

55. Hypocnemis erythrura Brauer, 1868, p. 550.

Placer, 'l\ et 25 inai (Semper).

(23) Selys-Longchamps. ODUNATES des philiitines. 2:

licsscmble a ratroimrpured par la tete, le prothorax et I'ex- tei'ieur des pieds noirs. S'en distiiignie par le pt^rostig-ma presque carre, le.s qiiatre derniers seg-inents roug-es, et les appendices inferieurs long-s. La femelle est incoiinue.

56. Hypocnemis heematopus t^elys, n. sp. (Pl. i.)

Abdomen c^ 39-41""'; Q 33-37™"'. Aile inferieure rr" 23-25" «; Q 25-26" ■'.

c/ Ailes hyalines; pterostig'ma noir, souvent un pen cercl6 de roug-eatre, presque carre, a cote externe convexe, I'interne un pen oblique, gurmontant une cellule; 16-17 postcubita- les aux ailes sup^rieures.

Tete noir-acier, passant au brun fonce derriere les yeux.

Prothorax noiratre luisant, sa base roussatre, le lobe poste- rieur arrondi.

Thorax noir-acier en avant jusqu'a la suture humerale, mais cette couleur d^passant un peu la suture par en bas jusque vers Forig-ine de la seconde paire de pieds. Les cotes et le dessous orang"es.

!'"■ et 2" seg-ments de Tabdomen jaune orang-e, un peu en- fum6s en dessus; le dessus des autres seg-ments noiratre cha- toyant; le dessous jaunatre.

Appendices anals noiratres, les superieurs un peu jauna- tres en dessous; de la long-ueur du dernier seg'ment de I'ab- domen, 6pais et raproch^s a leur base, coniques, portant en dedans, a leur premier quart, une dent inferieure forte, coni- que, un peu recourbee en arriere. Les appendices inf6rieurs n'ayant que le tiers des sup6rieurs, subconiques, assez min- ces, ^cartes.

Pieds et cils roug-e ^carlate. Les femurs dilates.

9 Pterostig-ma brun jaunatre, cercle de jaune pale. Levro sup6rieure face et dessus de la tSte roug-eatre clair, un peu brun contre les yeux, avec une petite marque obscure a T^pis- tome. Derriere des yeux jaunatre. Prothorax jaune olivatre. melang-e de roussatre; son lobe posterieur sing'ulierement re- dresse et rejette vers la base, de maniere a tig-urer une larg"e echancrure carree. Thorax olivatre, un peu roux en avant, jaunatre en dessous. Abdomen noiratre, plus ou moins fonct^ en dessus, mais le premier seg-ment roux jaunatre en entier, ainsi que le dessous de tons les autres. Appendices anals pe-

28 AN ALES DE HISTORIA NATURAL. (24)

tits, coniques, obscurs. Valvules vulvaires finement denli- cul6es. Pieds roug-e clair ainsi que leurs cils, mais la base et rint^rieur des femurs jaunatres. Mindanao.

Le male est distinct de tous les autres a tete et prothorax noir par les pieds rouge vif, les cot^s et le dessous du thorax orang-6s et les deux premiers seg-ments de Tabdomen oran- g"6s, les autres etant noirs en dessus.

La femelle, chez qui le jaunatre domine, est remarquable par le prothorax a bord redresse et replie, de maniere a for- mer une g-rande 6chancrure quadrang-ulaire.

57. Hypocnemis ignea Brauer, 1868, p. 547. Manille, Lucon (Semper).

Le male se separe des deux autres especes a corps roug-e (H. Jiammea tX a'ppendimdata) par son pterostig-ma long-, le g-rand nombre de nervules anteCubitales et la taille plus forte. La femelle ou le jaunatre domine, se disting-ue de celle de Yh(ematopns par le bord post^rieur du prothorax echancre a ang"le aig-u.

58. Hypocnemis flammea Selys, n. sp.

(f Abdomen 36"""; aile inf^rieure 22"""}{.

of Ailes a peine salies. Pterostig-ma noiratre cercle de rou- g-eatre, en losang-e, surmontant une cellule; 17 post-cubitales aux sup^rieures.

T6te roug-e carmin, un pen salie derriere les yeux. Epistome acier. Prothorax roug-eatre, son lobe post^rieur arrondi, un pen redress^.

Thorax rouge, passant an jaunatre sur la poitrine.

Abdomen roug-e, le dessus des 4-7' segments obscur, ainsi que Tarticulation des trois derniers.

Pieds rouge 6carlate.

Q (Inconnue).

L'exemplaire sur lequel je fonde cette espece ressemble tout a fait a Vappendimdata,